Christian Faure sitting in a chair in the garden at Manoir Hovey

Adventure Chef – Manoir Hovey

Lorsque la vie devient trop stressante, la meilleure façon de se reposer, c’est de se réfugier dans un endroit merveilleux.

Ce que je retiens de ces 40 dernières années de travail, c’est qu’il y’a des moments dans cette industrie où l’on doit travailler dur, mais il y a également des moments où nous devons nous reposer. Si vous ne faites que travailler sans vous reposer, à ce moment-là il y arrivera un moment où vous ne serez plus bon à rien. Il ne me restait qu’à demander à un ami où je pourrais trouver l’endroit idéal pour m’évader le temps d’un weekend. Sa réponse a été immédiatement: le Manoir Hovey !

Le Québec est une vaste et belle province qui est pleine de châteaux pittoresques et d’hôtels de charme qui n’attendent qu’à être découverts. C’est si beau de sortir de la ville et se réfugier dans ces petits coins de paradis. Juste le temps de passer à l’aéroport pour quérir ma chérie et nous voilà partis pour 1 h 45 de route à travers des petits chemins sinueux du Québec.

side of a white building with the Manoir Hovey sign with pink and green flowers below it.

Quel émerveillement à notre arrivée, l’hôtel était exactement comme sur les photos, juste impressionnant ! C’est une belle bâtisse construite en 1900 pour un américain qui en avait fait sa résidence d’été. La vue est particulièrement agréable sur le lac et tous les patios qui entourent la maison sont abondamment fleuris. La piscine, nichée dans le contrebas est idéal pour un bain de soleil. Chaque détail a été pensé pour le bienêtre des invités notre chambre était dans un chalet indépendant de l’hôtel, ce qui nous a donné une quiétude auquel je m’attendais.

Notre chambre était juste magnifique dotée d’une cheminée juste en face du lit, que je n’ai pas pu m’empêcher d’allumer une fois la nuit tombée. La chambre était en parfait équilibre, entre modernisme et tradition.

Nous avons pu prendre notre petit déjeuner sur notre terrasse privative quant à notre grande surprise, un grand cerf est venu nous saluer. Malheureusement, ceci arriva tellement vite que je n’ai pas eu le temps de faire une photo.